Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Céline et Gwendal
Age 26
But du voyage Tourisme
Date de départ 18/02/2009
    Envoyer un message
Durée du séjour ?
Nationalité France
Description
Départ de Los Angeles, route vers le sud mais prêt à changer d'itinéraire au gré des rencontres
Note: 3,3/5 - 160 vote(s).



Localisation : Mexique
Date du message : 09/04/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Temple, extra-terrestres, communaute...

Nous sommes donc partis lundi de Mexico la capitale pour trouver un peu d air et avons decide de nous rafraichir a Cuernavaca, considere comme lieu de villegiature pour les Mexicains de la capitale. Pour nous, ca ne changera pas grand-chose: du gaz carbonique partout et beaucoup de monde en cette semaine sainte. Pour le vert, il faut aussi oublier…

 

Re-depart le lendemain pour Tepotzlan, une petite ville coincee entre d immenses rochers. Tout en haut d un de ceux-ci se trouve la Pyramide de Tepozteco. Le decor est magnifique et on a enfin le vert qu on souhaitait. Nous reussissons meme a negocier nos deux nuits dans une chambre d hote au prix d une, avec en prime une vue imprenable de la pyramide du balcon. La desillusion arrivera le soir: la gerante ne nous avait pas precise qu en cette periode de vacances, elle permettait a son fils et ses copains de faire une enorme fiesta chez elle, c est-a-dire juste en-dessous de notre chambre. Et les Mexicains,  quand ils mettent la musique fort, c est fort….

 

Nous sommes quand meme partis le lendemain matin assez tot pour decouvrir la fameuse pyramide. Au programme, un raidard de 3 km (il n y a vraiment pas d autre mot) plutot tres physique mais qui vaut le coup : en haut, la vue est imprenable, en pleine nature… Les Indiens savaient vraiment choisir les endroits pour se ressourcer…

 

En descendant, nous rencontrons un Mexicain qui va dans le sens inverse, charge comme une mule, le terme n est vraiment pas exagere. Il s arête a notre hauteur, paraissant epuise par cette epreuve physique. Le pauvre gars amene en haut des rafraichissements pour les visiteurs qui auront eu le courage d atteindre la cime… Combien de fois et pour combien cet esclave du tourisme  fait-il ce chemin dans la semaine? Pourquoi diable faut-il que dans tout site touristique, on doive trouver du Coca-Cola? Ramener sa bouteille d en bas ne suffit-il pas? On lui souhaite bonne chance, sans savoir trop que faire d autre… Il semble apprecier nos encouragements…

 

En haut de cette pyramide et plusieurs fois sur la place du village, nous sommes tombes sur un type, chauve, a lunettes, la cinquantaine, qui ne semble pas non plus etre du coin et semble un peu ailleurs tout le temps. Le genre de type qui intrigue… Hier soir, on se decide a aller lui parler. Il s appelle Gunthar (notre allemand n est pas fameux, ca existe bien?) et c est la 15 eme fois qu il vient ici, a Tepotzlan, en vacances. Pourquoi? “Si je vous le dis, vous n allez sans doute pas me croire” nous dit-il. Effectivement, ce type est mysterieux. Il nous raconte alors qui l est tombe il y a plusieurs annees sur un article d un type qui a rencontre ici des extra terrestres. Il vient donc ici des qui l peut pour lui aussi rentrer dans leur OVNI “qui est organique hein, pas en metal comme on voit a la tele…”.  Il nous affirme avoir senti plusieurs fois la presence de ces extra terrestres et les a meme visualise mentalement. Il nous raconte comment les Indiens, qui sentaient beaucoup mieux les energies, savaient se connecter aux extra-terrestres. Ce qui est quand meme troublant, c est qu en effet, une partie de la culture indienne est vouee au ciel et de nombreux symbols pourraient faire penser a l existence d une vie extra terrestre. Il rajoute, tranquillement: “demandez aux anciens du village, ils ont tous vu des OVNIS”. Chacun croira ce qu il voudra… En tout cas, on n a pas demande aux vieux du coin s ils avaient donne de la soupe aux choux a Jacques Villeret. Encore un farfelu, ce Gunthar…

 

Durant ce court sejour ici, nous avons egalement ete dans un petit village, Amatlan, au depart pour voir un vrai Temascal, ces lieux de ceremonie chamanique (Theresa en avait un faux, vous vous en series doute…). Sur la place de ce village qui semble d une autre époque, a cote du lavoir ou les femmes viennent faire leur lessive, nous rencontrons Francisco. Lui aussi a tente sa chance aux Etats-Unis, avant d y revenir “vaccine”… Il travaillera 6 mois la-bas, dans une plantation de tabac, a raison de 14h par jour pour un salaire de misere. “Je ne comprenais pas trop l anglais, j ai signe le contrat sans trop savoir”. Il est revenue au Mexique et a debarque ici, pour travailler dans le batiment. “Je travaille 12h par jour maintenant mais le rythme est plus cool”. En effet, en pleine journee de travail, il restera discuter avec nous un bon quart d heure. Avec Francisco, on se rendra compte a quel point ici, dans l Etat du Morelos, l Etat de Zapata et de sa revolution, l esprit communautaire reste vivace. En arrivant ici, pour s integrer, il apprit la langue locale indigene, le nahuatl. Il nous racontera egalement avec une certaine fierte les traditions de travail communautaire qui perdure dans ces pueblito : “vous voyez, la route ou nous sommes, nous l avons construit ensemble, tout le village, le week-end. Pareil pour le terrain de foot, meme si j aime pas le foot, moi j´suis plutot base-ball. Mais on l a fait pour les gosses”. Ici, dans le Morelos, on dit que Zapata vit toujours. Quelque part, c est bien vrai…

 



Etapes :
Tepoztlán

Note: 5/5 - 1 vote(s).

Syndication :

Par alainvincentemilieX2mariaauréliemanueemilie

le 11/04/2009 à 00:12:30

Salut Gwendal,a quand la grève générale est passée pendant la soirée de départ d'Emilie en direct de rennes (beaucoup moins grand que mexico). Aurélie, Vincent et Maria ont acheté un cadeau inutilisable: Emilie doit faire semblant d'être contente. Heureusement, il y a aussi un barbecue pour leur résidence en Normandie (Emilie sera très bien payée). Alain. Je passe la parole à:
Salut Gwendal et Celine, eh oui en ce moment c'est le rythme un départ par mois, on attend le prochain de Michel. On va réussir à force à s'organiser notre alter séminaire.
A plus tard dans la soirée
Vincent
hello gwendal, on a bien pensé à toi en avec le refrain de divan le t. alala, qu'est une soirée de départ sans toi et l'ambiance musicale qui va avec ?? bisous à toi et Céline ! maria
Moi aussi j'ai essayé d'initier mes collègues de la chambre de métiers à la chanson "A quand la grève générale" mais ça prend moins bien qu'à l'Adie... Sinon, j'ai l'honneur de te dire que tu as désormais parmi ton groupe d'amis la capitaine du stade lavallois mayenne football club qui est championne de DH et qui monte en national ! Vive la bière et le foot ! Gros bisous vous deux et profitez bien de votre périple ! Le foot féminin, c'est comme le gouren, c'est un sous-sport... AD...
Coucou Gwendal et Céline
Et oui encore un départ... Michel bientôt!
Je ne regrette rien, j'ai rencontré des gens formidables.
Et vous? je vais retourner sur votre site bientôt voir où vous en êtes, le Mexique apparemment. je pense à vous. Emilie
Que de départs... et de fiestas!! Heureusement, que certains restent pour atteindre les objectifs.... On pense beaucoup à vous... Tchin... Aurélie
Coucou, maintenant c mon tour, ta remplacante brestoise. Que de départs au sein de cette asso qui me paraissait solidaire;
J'espère que votre voyage se passe aussi bien que vous l'espériez malgré certaines surprises. Mais c'est ça les voyages, les prévisions et les réalités ne sont souvent pas les même. Portez vous bien. Emilie.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Céline et Gwendal ]