Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Céline et Gwendal
Age 26
But du voyage Tourisme
Date de départ 18/02/2009
    Envoyer un message
Durée du séjour ?
Nationalité France
Description
Départ de Los Angeles, route vers le sud mais prêt à changer d'itinéraire au gré des rencontres
Note: 3,3/5 - 160 vote(s).



Localisation : Mexique
Date du message : 25/03/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Samedi soir Chamanique

Durant notre semaine chez Theresa, en plus de faire des petits trous, nous avons  prepare la ceremonie d exquinoxe. Il fallait que tout soit parfait pour le grand jour. Il etait mentionne dans l annonce du Wwoofing que Theresa contruisait des tipis, cela etait un grand mot! Mais pour l occassion, nous avons repare l unique tipi, en disposant stategiquement des bambous et se fut une vrai partie de rigolade! Enfin, nous avons restructure le lieu ou se deroulera la ceremonie, il s agit d une structure arrondie appelee Temascal.

 

Le grand jour arriva. Theresa nous avait propose de nous joindre a eux pour la ceremonie du matin avec son gourou – c est le mot qu elle a employe et c est assez significatif... On se leve donc aux aurores pour preparer le feu mais on arrive trop tard : la ceremonie avait commence, les participants semblaient dans un etat second et invoquait les forces de la nature par des chants bizarres. Bref, ca ne nous a pas donne envie de se joindre a eux. Du coup, on a prefere aller se prometer dans la nature… Au retour, on rencontre Guillermo, le fameux gourou, qui est finalement un type tres sympa qui se la pete beaucoup moins que Theresa, et qui nous apprend a localiser les energies de la terre a l aide de son pendule. Il nous fait des experiences vraiment hallucinantes, on apprendra beaucoup a son contact tout au long de la journee.

 

Apres une longue attente, pendant laquelle Theresa continue a nous prendre pour ses larbins, nous rencontrons Manuel, le “pretre chamanique”, qui dirigera la ceremonie. C est un homme de toute simplicite avec qui on discute le temps de la preparation du feu. Il nous informe qu un endroit nomme Chalmita est un lieu ideal pour travailler en temps que volontaire. Une communaute y vit en harmonie avec la nature et cultive des fruits, des legumes et du café. “C est la-bas que j aime aller me ressoucer” nous confie-t-il.

 

Manuel intercala dans le foyer du bois et des pierres pour former une structure pyramidale. Ensuite on placa les branches de facon a ce qu elles representent des humains. Avant d allumer le feu, il y eut tout un rituel : on encercla le foyer, il commenca a chanter en jouant du tambourin. Un paquet de tabac circula, on en prit tous quelques miettes et, chacun a son tour, on les deposa au centre. On alluma le feu a l aide de brindilles et celui-ci brulera pendant des heures, jusqu a ce qu il n y ait plus de flamme, uniquement des pierres rouges brulantes emergeant de la cendre.

 

Pour commencer la ceremonie, Manuel designa deux gardiens des pierres. Gwendal eut l honneur d en etre et prit son role tres au serieux. On rentra a genoux un par un dans le Temascal, les femmes puis les hommes. On se placa en cercle autour d un foyer central. Dans l imaginaire Indien, ces ceremonies etaient l ocassion d une “renaissance” pour l individu. Ce temascal symbolise le ventre de la mere et on doit y ressortir vide de ses impuretes physiques et mentales. Manuel et d autres participants joueront tout au long de la ceremonie du tambourin a un rythme rapide, qui symbolise le rythme cardiaque d un nouveau ne. Nous etions dans une obscurite totale, Manuel disposait au centre du Temascal les pierres que lui transmettait les gardiens du feu et un rouge etincelant illumina le cercle. Manuel jetait de l eau et d autres substances sur les pierres, ce qui degageait une chaleur etouffante. Les participants transpiraient et se nettoyaient physiquement ! Sylla notre gentille Islandaise ne supporta pas la chaleur et demanda de sortir. C est vrai qu il faisait vraiment tres chaud mais il fallait faire se sacrifice pour pouvoir rentrer en osmose et apprecier le reste de la ceremonie. Les rituels s enchainaient…au bout de quelques heures, on apprecia de boire une gorgee d eau, et manger quelques offrandes, c est dans ces moments qu on prend vraiment conscience du bienfait des aliments.

 

On ne vous detaillera pas tout, mais ce fut une experience inoubliable et nous avons compris le sens de la “renaissance” a la suite de ces ceremonies : un sentiment etrange de plenitude, de bien-etre, les mots nous manquent...

De plus, nous ressentions une sorte de communion avec les autres participants, car ces ceremonies sont aussi quelque part une souffrance tellement l air est suffocant a l interieur du Temascal. Dans la tradition Indienne, ces ceremonies devaient sans doute permettre de creer du lien social entre les membres de la communaute. Ces Indiens ont reussi a concilier bien-etre individuel et bien-etre collectif. Magnifique culture...


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Kat

le 26/03/2009 à 21:42:24

Ouah ! quel épisode ! on a l'impression que vous tournez un film, tellement c'est décalé avec notre réalité ! regardez moi ! ce matin j'étais dans une réunion houleuse avec la Direction et les syndicats ! quelle époque on vit !

Répondre à ce commentaire

Par manue

le 27/03/2009 à 16:17:36

c'est marrant, mon frangin faisait souvent ce "genre" de cérémonie avec un pote à lui qui avait appris ca en espagne je crois.ils appelaient ca "hute de sudation", vu ce que vs me décrivez je pense que c'est plus ou moins la meme chose.
il y a des cérémonies avec ahyahuasca(orthographe?) aussi au mexique?

Répondre à ce commentaire

Par vinq

le 27/03/2009 à 20:09:35

En fait c'est un sauna mexicain!!!!!!!!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Céline et Gwendal ]