Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Céline et Gwendal
Age 26
But du voyage Tourisme
Date de départ 18/02/2009
    Envoyer un message
Durée du séjour ?
Nationalité France
Description
Départ de Los Angeles, route vers le sud mais prêt à changer d'itinéraire au gré des rencontres
Note: 3,3/5 - 160 vote(s).



Localisation : Mexique
Date du message : 06/04/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Mexico la Gigantesque

Il fallait bien qu on y aille a la capitale. Et pourtant, aller dans une des villes les plus grandes du monde et la plus polluee, ca ne nous disait pas trop. En arrivant a 20 km de la megapole, dans la « cuvette », un ecran de fumee nous empeche de voir les majestueuses montagnes qui encerclent la ville. Brouillard dans le ciel habituellement si bleu ? Non, c est l effet de la pollution engendree par les millions de vehicules des 20 millions d habitants de la cite et par les industries environnantes. Jamel, qui l a traverse a pied nous avait pervenu, on n a pas ete decu… Comment diable a-t-il pu courir dans cet environnement sans air, suffocant ? Gwendal l asthmatique n aurait pas fait 100 metres…

 

Ici, les periph comptent au moins 8 voies, toujours bourres de vehicules. Et ce n est pas fini, des panneaux annoncent clairement la couleur : « la Ville de Mexico pense a vous. Agrandissement de la 8 voies ». Trop cool… Mais que font les ecologistes dans cet enfer ? Au lieu de se pencher sur ce probleme tragique, le parti des Verts affiche sa premiere revendication sur tous les panneaux de la ville : le retablissement de la peine de mort… Tout un programme ecologique : c est surement plus simple d eliminer des etres humains plutot que de remettre en cause notre mode de vie. On appelle ca le malthusianisme. Rassurant…

 

Le lendemain de notre arrivee, on tombe, o surprise, en lisant le journal sur une annonce de conference d Eduardo Galeano ici, a Mexico. Il ne vous dit peut-etre rien, mais c est pour nous notre principal guide pour ce voyage : dans nos sacs, ou l on a fait attention a ne mettre que l essentiel, nous avons garde une petite place pour placer deux bouquins de cet auteur magnifique et notamment Les veines ouvertes de l Amerique Latine. Il faut dire qu il arrive a expliquer l histoire de ce beau continent et ces injustices d une maniere tellement passionnante… On s apercevra en nous rendant a la conference de la notoriete du gars dans toute l Amerique Latine (il est Urugayen). Le plus grand  amphi de l Universite (une vraie ville dans la ville, cette universite…) qui doit contenir 5000 ? 10000 ? places est rempli. A l exterieur, peut-etre autant de monde. On fait partie de ceux-la et on ecoutera son discours par sono interposee.

 

On ne comprendra pas tout, notre pauvre castillan nous empechera notamment de comprendre son humour si subtil et on sera les seuls a ne pas rigoler a ses blagues. Allez, on vous livre une de ses anecdotes, qui sont comme des symboles tragiques de l « evolution » de ce beau continent. Quand les envahisseur espagnols ont voulu comprendre la langue Maya, ils ont remarque que le terme qui revenait le plus souvent etait « tic ». Comme dans toutes les langues – dans l univers de pensee occidentale – le terme le plus employe est « je », ils en ont deduit que « tic » signifiait « je ». Ils s apercevront bien plus tard qu en fait, « tic » signifie… « nous ». Symbole d une societe collective detruite par l individualisme occidentale.

 

En vrais fans, on a ete jusqu a poireauter trois heures le lendemain a sa maison d editions pour le voir tres brievement et qu il nous dedicace nos guides qui – il l aura lui-même remarque – ont deja bien vecu.. Trois plombes pour deux signatures et une photo, c est un peu long mais pour nous nos livres ont pris une toute autre valeur…

 

A part ca, on aura quand meme aussi visite le musee de l anthropologie de la ville. Un truc immense, qui se fait pas en moins de trois heures. A l interieur, des pieces magnifiques de toutes les civilisations indiennes qui composent le Mexique. Deplaces de leur contexte, ces pieces perdent beaucoup de leur charme. On ne peut s empecher de penser qu il aurait mieux fallu proteger ces pieces la ou elles etaient… Centralisme culturel destructeur…

 

Nous avons aussi visite notre premier site archeologique, celui de Tehotiacan (on ne se souvient plus de l ortographe, desole…). Un sacre mystere que ce site : on ne sait pas quelle fut le peuple qui l habita… On traverse ce site par la rue de la mort, de la pyramide du Soleil a celle de la Lune. Architecture fantastique, qu on imagine habite a l epoque avec ses peintures, son or… On aura quand meme fait la bourde d y aller le dimanche, jour de visite gratuite pour les locaux… On fera meme la queue pour monter a la pyramide du soleil. Ca perd de son charme evidemment…

 

Pour finir, Gwendal ne pouvait quitter Mexico sans passer voir le legendaire stade Azteque, ou les deux buts sans doute les plus celebres de l histoire du football ont ete marques. Quart de finale de Coupe du Monde 1986 : la « main de Dieu » precede un des rares moments ou le football est un art. Maradona a depuis une plaque commemorative dans ce stade. Pour ceux qui n aiment pas le foot (et quelque part, ils auraient raison), regardez au moins ca : http://www.youtube.com/watch?v=jWNnK99mcrw

 

Pour info, les gars en blanc ne sont pas des pupilles s essayant au foot pour la premiere fois mais une des meilleures defenses de l epoque.

 

Nous sommes finalement partis de cette megapole apres quatre jours, dans l espoir de retrouver un peu de vert. Theresa nous manquerait presque…

 



Etapes :
México

Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Céline et Gwendal ]