Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Céline et Gwendal
Age 26
But du voyage Tourisme
Date de départ 18/02/2009
    Envoyer un message
Durée du séjour ?
Nationalité France
Description
Départ de Los Angeles, route vers le sud mais prêt à changer d'itinéraire au gré des rencontres
Note: 3,3/5 - 160 vote(s).



Localisation : Nicaragua
Date du message : 02/06/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Deprisa, deprisa, rumbo perdido...

Finalement, nous y sommes arrives, a ce volcán Pacaya. Arrives sur place, nous rencontrons Felix, un des seuls guides locaux. Nous partons avec lui pour le volcan avant le coucher du soleil. Ce fut une chance, car autant le paysage durant l escapade fut paradisiaque, autant la lueur de la riviere de lave une fois la nuit tombee etait resplendissante.  Lorsque nous arrivons sur les hauteurs, a proximite du cratere, c est un vrai paysage lunaire qui s offre a nous  - meme si on n a pas encore ete sur la lune, on l imagine bien comme ca. Nous avons pu admirer la magma de tout pres, avec son bruit d outre tombe. Durant cette pause magique, nous avons pu griller notre “pain francais” – c est comme ca qu ils l appellent – sur la roche brulante. Ca fait plus penser a un pain francais quand c est chaud mais c est pas tout a fait ca…

Felix, notre guide, nous a explique l histoire du volcan et bien plus. Son histoire aussi. “Dans les annees 80, je me suis engage dans l armee car j aimais profondement mon pays, et c etait l epoque ou il y avait deux guerillas. Quand j ai vu que l armee (soutenue par les Etats-Unis, c est mieux en le disant) assassinait des gosses, je suis parti et j ai rejoint la “bonne” guerilla, celle soutenue par Castro”. Il nous raconte tout ca alors qu on ne  le connait que depuis un quart d heure…

 Le Guatemala, comme tous les autres pays d Amerique Centrale a ete le theatre d affrontements sanglants dans la decennie 80. Heritage de tout un siecle d exploitation de ces pays par les Etats-Unis et la United Fruit Company, qui imposait les presidents-dictateurs.

Depuis, les choses n ont pas franchement change. Felix nous montrera une usine au pied du volcan. “C est une usine de geothermie, tenue par des Israeliens. Ils ont rachete les terres a des paysans pour presque rien. Pour eux, cette terre ne valait effectivement rien vu qu on ne pouvait rien y cultiver. Alors, ils en ont profite et l energie produite va directement au Salvador.” Vive le colonialisme durable…

 

En rentrant du volcan, nous allons manger des tacos au coin d une rue. A cote de la femme qui tient son stand, 4 jeunes filles sont emerveilles  de rencontrer des Francais. Nous discutons avec elles, surtout une, 14 ans, mieux sapee et plus “grande gueule” que les autres. Ce que nous pensons etre le pere arrive et fait la cuisine. On demande a celle qui parle le plus si c est effectivement son papa. “Nan, repondit-elle tout naturellement, c est son pere a elle, en montrant sa copine, et c est mon mec”. Caro, une amie rencontree en Basse Californie nous avait raconte cette horreur: des quarantenaires maries qui se tapent des ados a partir de 12 ans. Le voir en vrai, ca calme… La femme, la “vraie” legalement, est a cote, surement resignee.

 

Apres ca, on s est dit qu il etait temps qu on parte. Apres un dimanche a la plage, accompagne de toute la classe moyenne Guatemalteque, qui adore se pavaner dans des piscines defraichies a boire des bieres pas bonnes  pour, surement, se croire riche, nous avons commence notre festival de frontieres.

Nous avons donc traverse le Salvador, sans y rester. Comme le hasard fait bien les choses, nous sommes arrives dans le pays le jour de l investiture du nouveau president, le premier president de gauche du pays, representant le parti issu de l ancienne guerilla marxiste.

Question Trivial Pursuit: quelle est la monnaie officielle du Salvador?

Peso? Colon? Ben non: dollar…

L ancienne guerilla marxiste va donc gouverner un pays completement dollarise. On se demande comment le nouveau president, qui promet une politique sociale forte, va pouvoir agir alors que la politique monetaire de son pays sera decide a la Reserve Federale Americaine. La chose serait cocasse si elle n etait pas aussi tragique: dans un contexte ou la degringolade du dollar est previsible, les consequences seront beaucoup plus desastreuses ici que chez l Oncle Sam…

On a donc laisse le nouveau president dans sa mouise, a boire du champagne avec Hillary Clinton, et reprís le bus pour la frontiere hondurienne.

 Du Salvador, nous retiendrons quand meme l extreme gentillesse des gens qu on a rencontres, notamment dans le bus. Apres avoir discute le bout de gras avec quatre d entre eux, paysans de leur etat, ceux-ci ont tenu a nous escorter pour traverser la frontiere – qui se fait obligatoirement a pied, pour le bonheur des voleurs en tout genre. Deux devant, deux derriere avec leur machette, merci les gars…

Ces passages de frontiere ont aussi ete l occasion de controles en tout genre. Un controle de grippe d abord, apres que le garde frontiere se soit rendu compte quo n avait passe trois mois au Mexique. 37.2 degres, nous sommes en bonne sante, merci du renseignement…

Puis ce fut un controle douanier contre la drogue. Tous les hommes du bus, y compris Gwendal, ont du y sortir, mettre les mains contre le bus pour une fouille au corps pas franchement approfondie… Mais les gars derriere avec leur mitraillette, ca ne rassurait pas vraiment…  Au final, un controle pipeau fait par des cowboys, avec des casquettes trop grandes pour gagner 10 cm. Les bus locaux, c est du spectacle…

 

Pour finir, nous sommes arrives mardi au Nicaragua. Le passage de frontiere fut la plus chaude, pour l instant. A l arrivee au poste frontiere, une trentaine de personnes au moins se jettent sur nous pour nous proposer soit du change, soit de nous embarquer dans leur pousse-pousse de l autre cote. Il est impossible de ne pas prendre ces fameux pousse-pousse tellement on est harceles. On a finalement pris le petit vieux, reste en retrait, qui ne disait rien. La aussi, la violence est palpable. L un d entre eux nous a insulte royalement lorsqu on a refuse son change. Ici, un geste de travers et on se prend la trentaine de gars affames sur la tronche…

Au Nicaragua aussi, “au nord, c est le Leon”, a notre grande surprise: nous avons debarque dans cette ville, Leon,  connue pour avoir ete un foyer revolutionnaire important a l epoque des Sandinistes. A la sortie du bus, nous avons ete recu par un comite d accueil convaincu. Un type s avance vers nous en hurlant: “American, fuck, fuck, American!”. On aurait voulu lui dire qu on etait en partie d accord avec lui mais on a prefere decamper…



Etapes :
León

Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par JULIETA

le 04/06/2009 à 23:11:18

coucou les amis,
alors ce périple suivi à la façon paolo cuelo vous a t'il fait réfléchir sur le sens de votre vie??? Est ce que la bretagne ne vous manque pas un petit peu, en ce moment??? non, je sais pas je pose la question car tout le monde rêve de toi ici céline: nanou, ma mère et même ma grand mère aussi... alors je me demandais simplement si c'était pas un signe du hasard!!!
je vous embrasse bien fort...cuidado!

Répondre à ce commentaire

Par la grande cous SYL

le 09/06/2009 à 08:53:01

JOYEUX ANNIVERSAIRE CELINE! On pense à vous très fort.Bisous de toute la famille

Répondre à ce commentaire

Par emmie

le 09/06/2009 à 20:47:34

bon anniversaire marraine
plein de gros bisous.

Répondre à ce commentaire

Par Gall's family

le 09/06/2009 à 20:49:57

Juste trois mots : JOYEUX ANNIVERSAIRE CELINE !!
Pleins de gros bisous !!

Répondre à ce commentaire

Par nono et sa troupe

le 09/06/2009 à 21:57:52

bon annif la cous, tout va bien à la grève blanche.bisous et hasta la fiesta

Répondre à ce commentaire

Par Fred un pote a bruno le cousin (centre leclerc)

le 10/06/2009 à 11:40:47

Hola amigos!!
Quelle joie de lire vos aventures
ca nous rappelle nos longs mois que nous avons passé a vadrouiller l'annéé derniere pas tres loin de la ou vous etes!!

Profitez a fond car le retour arrive trop vite!!
Bon vent,joyeux anniversaire a Céline( c'est bruno qui m'a dit)

Cuidate mucho

si ca vous dit: http//tdmundofredetdelp.top-depart.com

Répondre à ce commentaire

Par Kévin et Virginie

le 10/06/2009 à 12:50:27

Salut vous !
Et bon anniversaire Céline !!!
27 ans, comme Jeanne Calmant !
On vous embiz
Kévin et Virginie


Répondre à ce commentaire

Par Erwan

le 10/06/2009 à 21:12:50

Bon anniversaire donc, Céline (c'était quel jour?), avec la bise...
Si ça vous branche encore, et si vous n'êtes pas au courant, on a voté pour les européennes, et en Bretagne l'alliance écolos-Verts-Cohn Bendit-UDB-Bové etc... est arrivée à 19 %, devant le PS. Le peu de cheveux qui restent à JY Le Drian sont devenus tout blancs.
Mais votre blog est certainement plus passionnant, c'était juste pour l'info.

Répondre à ce commentaire

Par julien

le 11/06/2009 à 18:39:02

alors le nicaragua??? vs avez été sur le cerro negro faire une ptite descente de volcan en luge locale??
c'est marrant de revoir des endroits que l'on connait un peu...ne manquez pas le marché de massaya véritable labyrinthe où l'on trouve de tout (pire que la foire fouille!!) et surtout la grande granada qui vaut le détour (mais pas les excursions proposé mis à part le monbacho si y'a des orchidées..je ne sais plus la saison??)
bis à vous deux
si vs trouvez un boulanger francais ( christian) à Léon passez lui le bonjour!!
hasta luego

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Céline et Gwendal ]