Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Céline et Gwendal
Age 26
But du voyage Tourisme
Date de départ 18/02/2009
    Envoyer un message
Durée du séjour ?
Nationalité France
Description
Départ de Los Angeles, route vers le sud mais prêt à changer d'itinéraire au gré des rencontres
Note: 3,3/5 - 160 vote(s).



Localisation : Pérou
Date du message : 18/07/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Chez les Incas

De Cuzco, nous avons decide de prendre le grand air. Si Cuzco est une ville magnifique, elle est aujourd hui investí par le business touristique: on ne peut pas faire un pas dans le centre ville sans  avoir cent propositions de tours au Machu Picchu ou… de massages  - ils ont meme pensé aux jambes fatiguees des touristes faisant les treks.

 

Nous avons donc debarque a Chinchero, un village sur les hauteurs de Cuzco. Chinchero est connu pour son site Inca mais est presque desert pendant la journee, avant 17h…

 

Arrives le matin, nous avons donc pu profiter du calme qui regne dans ces villages andins, etant acceuilli avec le sourire par tous les passants, les femmes notamment, vetus de leurs costumes traditionnels et filant la laine de facón automatique, en marchant. C est d ailleurs incroyable de voir comment ces femmes font ce travail, avec une dexterite impressionnante. Il y a tres longtemps, une loi obligeait les femmes a filer la laine tout le temps, dans leur moindre deplacement. Dans ces regions tres froides, il fallait produire de la laine, question de vie ou de mort. Cette tradition s est admirablement conservee ici.

 

Sur la route, nous croisons ainsi Benijna, qui tout naturellement commence a discuter avec nous. Elle nous propose de la suivre dans le terrain communautaire pour voir ses “patates gelees”. Car ici, le climat exigeant gele les pommes de terre, l aliment de base. Il faut donc les peler et les laisser chauffer au soleil pendant dix jours.  Assis autour du tas de patates, nous discutons avec benijna, en l aidant dans son long travail de pelage. Son mari, Aurelio, est parti ce matin-la pour Cuzco, a la recherche d un travail comme chaque jour. “Ici, quand il trouve du travail, dans la construction le plus souvent, il gagne 15 soles (3.5 euros) dans la journee. Et il n est jamais sur d en trouver”. Aurelio reviendra effectivement bredouille vers midi, sans se detacher de son sourire malgre tout.

 

Avec Benijna, nous comprendrons la rudesse de la vie dans les Andes. Toujours aleatoire, tous les jours, il faut se battre pour la gagner, cette vie. Pas de deprime ici: on n a pas le droit de se decourager, ou ce sont les enfants qui meurent de faim… C est donc le royaume du systeme  D. Benijna et son mari enchainent ainsi des petits boulots pour (sur)vivre. Un de ses enfants est parti en Argentine, “pour etudier” dit-elle. On ne saura jamais si c est vrai: n a-t-il pas quitte cette terre maudite pour un autre avenir en ville? Benijna n a de toute facon que peu de nouvelles de lui: “pour appeler a Buenos Aires, c est tres cher, ca me coute 30 soles pour dix minutes”. Soit deux jours de travail, quand il y en a.

 

Elle aussi tricotait en marchant quand on l a rencontré. Celine lui demande le but de son ouvrage. “Je fais une pochette pour le portable que m a offert mon fils”. Entre tradition et modernite…

 

Finalement, elle nous invitera a partager un  plat de ces “patates gelees”. Evidemment, avec une arriere-pensee. Nous lui avons donc donne 10 soles pour ce repas offert et nous avons vu ses yeux briller de satisfaction. La journee etait gagnee…

 

Nous avons donc profite de ce fabuleux site le reste de la journee. C est a 17h, quand nous avopns decide de rentrer a l hotel, que nous avons ete submerge d une foule soudaine: des dizaines de cars ont envahi d un coup la petite place du village, qui donnait l impression de se reveiller soudainement. Les boutiques etaient toutes ouvertes, les enfants courraient partout pour essayer de vendre leurs bijoux. Chinchero fait partie du label “Vallee des Incas” et tous les tours operateurs de Cuzco proposent une journee a la decouverte de ces sites, journee qui se termine par ce beau village. On n a toujours pas compris comment on peut visiter cette Vallee en une journee. Nous, on a mis 4 jours a profiter de tous ces sites. Le productivisme touristique est roi dans la región de Cuzco et la vie de  villages comme Chinchero en dependent totalement.

 

Nous avons donc pris une journee encore pour visiter deux autres sites, dont une saline incroyable, datant d avant les Incas, avec une ballade exceptionelle entre desert et montagnes enneigees. Et nous sommes repartis pour du bus… En toute logique, nous sommes donc retournes vers Lima (21 heures de bus), pour ensuite rejoindre La Merced (8 heures). Un voyage en sens inverse, eprouvant, mais qui a un objectif qui en vaut la peine: nous avons retrouve Kolia et Lisette, qui ont cree la cooperative de commerce equitable Saldac a Montelimar. Nous allons les suivre pendant trois jours, a la decouverte de cultures de cacao equitable.

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Céline et Gwendal ]