Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Céline et Gwendal
Age 26
But du voyage Tourisme
Date de départ 18/02/2009
    Envoyer un message
Durée du séjour ?
Nationalité France
Description
Départ de Los Angeles, route vers le sud mais prêt à changer d'itinéraire au gré des rencontres
Note: 3,3/5 - 160 vote(s).



Localisation : Mexique
Date du message : 19/04/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Breves du Mexique

Une fois n est pas coutume, on s ecarte un peu du format “carnet de voyages” pour vous raconter un peu des anecdotes prises ici ou la, au cours de ces (deja!) deux mois au Mexique. Certaines sont tragiques, d autres comiques, et d autres encoré tragi-comiques…

 

Un peu de café?

Ici, au Mexique, un des principaux producteurs de café au monde, pour avoir autre chose qu un Nescafe dans sa tasse, il faut aller dans une chaine de cafeterias  nommee “Italian Coffee Company”. Une entreprise qui fait reference a un pays, l Italie, qui ne produit pas un grain de café mais qui est renomme pour un café qu il ne fait qu exporter… Tout ca dans la langue du nouveau colonisateur, l anglais. Ainsi va le Mexique et le monde…

 

Pharmacie bazar

Il ne manque pas de pharmacies au Mexique. Dans les villes, il y en a une a tous les coins de rue, mais on se demande si ils vendent vraiment des medicaments… En tout cas, a l entree sont presentes des articles peu orthodoxes pour ce genre de magasins: du coca, des bonbons, des glaces (avec machines a glaces a l italienne!) et meme… des cigarettes, si, si… Tout ca derriere un pauvre type, oblige a faire le mariole dans la rue, acoutre d un enorme deguisement de “Docteur Maboul” qui fait deux fois sa taille. D autres pharmacies arborent sur leur devanture le personnage de “Super Viagra” et nous en proposent sans complexe. Non mais…

 

Cambio climatico

Sur les hauteurs de Monte Alban, le site archeologique de Oaxaca, un vieux paysan vient nous parler. Il habite dans la vallee et nous montre du doigt le villaje ou il habite. Aux alentours, c est le desert, mais ca n a pas toujours ete le cas: “Il y a cinquante ans, la-bas, c etait tout vert. On pouvait cultiver de tout. Depuis ce temps, on a bien senti la temperatura augmenter. Aujourd hui, a cause du changement climatique, je ne peux plus me nourrir avec mon jardín, alors je suis oblige de vendre des souvenirs ici”. Le pauvre gars avait deux pauvres statuettes a vendre…

Pour finir, il pose la question qui tue:”et vous en France, comment ca se passe le changement climatique?” On est obliges de lui dire que si la France est un des principaux responsables du changement climatique, elle ne subit pas forcement beaucoup cette crise… Il nous regarde, pensif et interloque. Une injustice de plus dans ce bas-monde, doit-il se dire…

 

La France…

Dans ce blog, on a pas mal critique le comportement des Americains. Les Francais ne sont evidemment pas exempts de tout reproche.

A Monte Alban, dans ce site si beau, qui nous inciterait plus au silence, un type, torse nu pour montrer ses muscles saillants, braille a ses potes, a genou, au milieu des pyramides: “Oh, putain, y a de l energie ici, ouah ouais, putain, vous sentez l energie, la?!”. Le coq gaulois est toujours bien vivant…

 

Maintenant en Mexicain

C est Lalo, notre ami cycliste, qui nous avait prevenu: “ici, quand un Mexicain te dit ahora (maintenant en castillan), ca veut dire jamais. Quand il te dit ahorita (qu on pourrait traduire par maintenant, tout de suite), ca veut dire tout a l heure, dans quelques minutes ou dans quelques heures. C est quand il te dit ahorititita(maintenant, tout de suite, maintenant, la) que ca veut dire maintenant”. La notion du temps au Mexique, plus proche de l Afrique que des Etats-unis pour le coup…

 

Mexico by bus

Le transport collectif  le plus repandu ici, a defaut de trains, c est le bus. Et ils se prennent au serieux. Certaines centrales de bus sont de vrais aeroports, avec salles d attente et tellement de portes diferentes quo n se paume une fois sur deux.

Nous avons pris une fois la clase “luxe”, sans trop savoir. On vous sert sándwiches et boissons a l entre et a l interieur… Il y a plus de place que dans un avión pour s allonger, il y a des ecouteurs pour ecouter la tele, deux toilettes... Tout ca pour faire 300 km…

L ambiance est plus populaire dans les bus de campagne. Avant le depart, les vendeurs a la sauvette se succedent pour proposer toutes sortes de choses, de la pommade miracle a une fiche pratique de conseils de bien-etre (ou on apprned a mastiquer trente fois son aliment dans sa bouche avant d avaler…).

Dans un de ces bus, le genre bus scolaire des Simpson, poussiereux et rustique (qui devait faire 80km) nous nous installons a l arriere. A cote de nous s entassent des colis, des fruits et des legumes a vendre dans les villages. Un vrais bus du tiers-monde, quoi… Avant le depart, un type en chemise blanche, chic, entre: “Mesdames et messieurs, merci d avoir choisi la compagnie Flecha Amarilla pour ce voyage. Votre chauffeur s appelle Miguel et a cote de lui se trouve le copilote, Jorge. Pour toute demande, n hesitez pas a faire appel a eux. Mesdames et messieurs, au nom de toute l equipe, je vous souhaite un agreable voyage”.

Le Mexique, spectacle permanent…


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Céline et Gwendal ]